LES ÉCRITURES DE PATRICIA TURCOTTE

Des articles sur des sujets sociaux et vie citoyenne-politique, ainsi que des romances d'intérêts publiques. Bienvenue sur mon blog, Patricia Turcotte

Ma photo
Nom :
Lieu : Saint Georges, Québec, Canada

Un Vieux-Sage m'a dit:" Patricia, cherche bien dans le plus profond de ton être, ce que tu aimerais accomplir à compter de ce jour, et ce, autant dans la pauvreté financière, dans la maladie et la solitude, que dans la prospérité, la santé, ou la célébrité." Sans hésiter je lui réponds: Écrire. Ce sage me réfère alors au dicton populaire: Plus tu attends d'avoir l'air d'un ange pour agir et plus tu risques d'avoir l'air bête. Bienvenue sur ce blog ! Patricia Turcotte

samedi 23 mai 2009

40 MILLIARDS EN MOINS, POUR LES RETRAITÉS DU QUÉBEC

Sous les yeux incrédules et furieux des travailleurs retraités du Québec, un montant imposant de $40 milliards de leurs épargnes se sont envolés en fumée, comme par enchantement. Toute la population a le besoin et le droit de savoir comment s’est volatisé ces grosses sommes d’argent, qu’ils étaient obligées de déposer dans les coffres de la Caisse de dépôts et de placements (CDP). $40 MILLIARDS EN MOINS, POUR LES RETRAITÉS DU QUÉBEC Les Québécois ne sont pas des idiots qui possèdent des valises dans le dos, et la plupart des citoyens et citoyennes ne sont pas seulement scandalisés et fâchés, mais ils désirent comprendre de A à Z, ce qui s’est vraiment passé avec leurs économies confiées à la Caisse de Dépôt et de Placements du Québec (CDP). Jusqu’ici, la population ne connaît même pas l’identité des responsables de cette abominable escroquerie de société. Comment cela est-ce possible que des experts vérificateurs comptables et des inspecteurs de la CDP ne ne soit pas aperçus de l’engloudissement extraordinaire, des premiers milliers et millions de dollars perdus ? Caisse de dépôt et de placements, compagnies d’assurances, institutions financières, entreprises privées ou publiques Habituellement, il y a toujours une vérification hebdomadaire, mensuelle et annuelle menée par les hauts dirigeants de toutes les petites ou grandes entreprises privées ou publiques, de toutes les compagnies d’assurances ou institutions financières et publiques, de toutes les compagnies d’assurances. Alors, comment se fait-il qu’à la CDP, personne ne se pointe le bout du nez pour dire que ces comptes importants étaient vérifiés régulièrement sous les regards de la loupe, des grands travailleurs responsables et des patrons de la CDP, comme des responsables nommés ou élus par quelqu’un au gouvernement du Québec. Sans compter toutes les secrétaires et les comptables de chaque organisation de la CDP, qui évidemment devait suivre aussi chaque entrée et sortie des transactions financières des agents agents et courtiers en placements; habituellement rémunérés avec des salaires de bases, ainsi que des commissions ajoutées selon les rendements positifs ou désastreux, de leurs placements. Comptes de dépenses, responsables et dirigeants transformés en fantômes De plus, tout le monde est au courant que dans toutes les organisations privées ou publiques, comme à la CDP, que des comptes de dépenses sont aussi alloués aux agents, vendeurs et directeurs voyageant à travers le Québec et ailleurs dans le monde, pour payer les dépenses de bases, telles: les dépenses reliées aux voyages, les chambres d’hôtel et les restaurants incluant celles de leurs invités, les frais de stationnements ou de locations d’automobiles, et cetera, et cetera. C’est à croire que tous ces grands responsables se sont tous transformés en fantômes, en l’espace que quelques heures. Dépenses coupées dans les établissements de santé, surveillance envers les assistés sociaux et les chômeurs, en prison les voleurs de $10 On coupe dans le gras les dépenses des établissements de santé au Québec, comme par exemple, la diminution du nombre de préposés aux bénéficiaires et d’infirmières sur chaque étage des hôpitaux; on vérifie et on coupe les produits d’hygiènes des bénéficiaires hospitalisés dans ces établissements de santé, comme les kleenex, papiers hygiénique, savons, etc.; alors que de l’autre main, on engloutit l’épargnes d’honnêtes travailleurs retraités du Québec, qui se croyait en sécurité à la CDP. Mon intuition m’indique que les véritables voleurs encore non identifiés à la CDP, on souvent criés au loup, pour bien moins pire que cela; c’est tout simplement scandaleux! Après tout, on arrête et on met en prison les voleurs d’un sandwich et d’un Cola dans un dépanneur, ainsi que des chômeurs et assistés sociaux qui gagent $50. non déclarés à l’état; je ne verrais pas pourquoi les bandits qui sont partis avec les épargnes de $40 milliards de dollars, ne seront pas dénoncés et traduits en justices; en plus de rembourser les sommes enlevées aux retraités du Québec. Un voleur ou un non professionnel dans une équipe, ne fait pas des bandits ou des gens non professionnels, toute l’équipe en entier Une certaine sagesse acquise péniblement avec l’expérience et l’âge, m’a démontré que. ce n’est pas parce qu’un petit groupe de voleurs, d’escrots, de manipulateurs ou de personnes non dotées de professionnalismes travaillant dans une organisation quelconque, que tous de l’équipe sont semblables. Mais, gardons quand même confiance en ceux et celles qui présentement demandent avec force et vigueur, une commission d’enquête publique, ainsi qu’à toutes les personnes honnêtes au gouvernement du Québec comme à la CDP, sans oublier de supporter et d’encourager les journalistes professionnels et les enquêteurs sont déjà à l’œuvre actuellement, et ils ne manqueront sûrement pas d’informer la population dès que possible, des réalités évidentes de cette nébuleuse affaire d’intérêt publique et de société. Patricia Turcotte © Le 23 mai 2009

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil