LES ÉCRITURES DE PATRICIA TURCOTTE

Des articles sur des sujets sociaux et vie citoyenne-politique, ainsi que des romances d'intérêts publiques. Bienvenue sur mon blog, Patricia Turcotte

Ma photo
Nom :
Lieu : Saint Georges, Québec, Canada

Un Vieux-Sage m'a dit:" Patricia, cherche bien dans le plus profond de ton être, ce que tu aimerais accomplir à compter de ce jour, et ce, autant dans la pauvreté financière, dans la maladie et la solitude, que dans la prospérité, la santé, ou la célébrité." Sans hésiter je lui réponds: Écrire. Ce sage me réfère alors au dicton populaire: Plus tu attends d'avoir l'air d'un ange pour agir et plus tu risques d'avoir l'air bête. Bienvenue sur ce blog ! Patricia Turcotte

mardi 21 juillet 2009

ABERRANTES ET INHUMAINES SITUATIONS DE SOCIÉTÉS

Plusieurs traversent des situations réalistes, inhumaines et aberrantes qui font parties du lot d’épreuves quotidiennes, des aînés et des personnes vivant avec des handicaps et limitations physiques ou psychologiques; autant à leurs domiciles, que dans les établissements de santé au Québec. Étant entourée de personnes aux prises avec ces fléaux personnels et de sociétés, je rapporte les propos recueillis par Suzanne, âgée de 50 ans, qui a dû apprendre à utiliser le système D, c’est-à-dire, sa débrouillardise, sa détermination et un courage hors du commun. Est-ce vraiment le but des organisations et institutions démocratiques mis en place pour venir au secours, des plus démunis du Québec ?

Les autres ont besoin de nous, comme nous avons besoin des autres.

Je vis des difficultés comme une personne de 93 ans. Il y a 1 an, j'ai passé par le bistouri pour changer une seconde fois, ma hanche bionique. Une référence au services sociaux de ma région, fut mit en œuvre par l'hôpital, pour faire changer les pansements après 10 jours. Tout s’est passé dans les délais prévus.

Les besoins d’hygiènes reçus après 5 semaines, seule à son domicile

Sauf que, je devais obtenir aussi du soutien pour l'aide à l'hygiène des jambes et des pieds, vu l'opération qui impose obligatoirement 4 mois en convalescence. Impossible de me pencher la main droite plus bas que le genoux, au moins pendant 3 mois. L'aide est arrivée après 5 semaines. Je n'écris pas 2 ni 4 semaines; mais bien 5 semaines. Il faut le vivre personnellement ou le voir de ses yeux vus, pour le croire.

Pas moyen de recevoir des soins de physiothérapies dans les délais raisonnables

Il y a quelques années, une référence du professionnel de la santé pour recevoir des soins de physiothérapies à l'hôpital; reçus après 9 mois, alors que c'était après quelques jours au maximum que j'en avais besoin. J'ai donc cassé ma tirelire pour me payer en attendant, les services médicaux prescrits, mais dans une clinique de physiothérapie privée. Près de $300. pour une personne vivant bien en dessous du seuil de la pauvreté, pour recevoir 7 excellents traitements de physiothérapie en clinique privé, mais il aurait fallu que je me paye 21 traitements, pour un soulagement plus complet, des douleurs aiguës chroniques que j'endure en permanence. Ça vaut quand même mieux qu’un coup de pied au cul !

Déshonorant et injurieux harcellements moraux de l’agent à l’assurance gouvernementale bureaucratique

Des chaussures orthopédiques étaient aussi prescrits par mon médecin traitant. Mon agent à l’assurance gouvernementale bureaucratique publique,"dont même prononcer le nom risque de les voir apparaître", celui-ci me répond après plusieurs appels téléphoniques harcelants au pluriels: "C'est-tu parce que tu as mal à la tête que tu as besoin de chaussures orthopédiques " ? Je l'ai rapporté à ses patrons qui m'ont répondus que ce dernier venait de prendre sa retraite, suite à un épuisement sévère.

L'euthanasie pour les chats et les chiens, et la merde pour les personnes humaines

Je cesse ici les exemples qui ne servaient qu’à démontrer que nous ne sommes jamais seules, avec ses situations aberrantes et plus que inhumaines, qui vont s'améliorer seulement avec les témoignages des personnes humaines, devenus des citoyens et citoyennes; mais aussi des aînés et des personnes handicapées vivant des situations plutôt handicapantes. Les chats ni les chiens vivant des situations similaires, passeraient en grande douceur, à l'injection finale de l'euthanasie.

Patricia Turcotte © Le 21 juillet 2009

NOTE: Le lien de la photo:

phttp://www.photo-libre.fr">Photos Libres

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil