LES ÉCRITURES DE PATRICIA TURCOTTE

Des articles sur des sujets sociaux et vie citoyenne-politique, ainsi que des romances d'intérêts publiques. Bienvenue sur mon blog, Patricia Turcotte

Ma photo
Nom :
Lieu : Saint Georges, Québec, Canada

Un Vieux-Sage m'a dit:" Patricia, cherche bien dans le plus profond de ton être, ce que tu aimerais accomplir à compter de ce jour, et ce, autant dans la pauvreté financière, dans la maladie et la solitude, que dans la prospérité, la santé, ou la célébrité." Sans hésiter je lui réponds: Écrire. Ce sage me réfère alors au dicton populaire: Plus tu attends d'avoir l'air d'un ange pour agir et plus tu risques d'avoir l'air bête. Bienvenue sur ce blog ! Patricia Turcotte

samedi 31 janvier 2009

TRUCS DE SANTÉ NATURELLE, DE NOS GRANDS-PARENTS

...Au Québec, on a le choix de donner naissance à un enfant, autant à la maison avec l’aide de sages-femmes, ou dans un établissement de santé, sous les bons soins médicaux traditionnels. L’idéal à mon avis, serait que tous aient accès à une médecine globale, ainsi qu'à des services et soins médicaux, autant à la maison qu'en milieu hospitalier. Des soins de santé qui tiendraient compte des trois dimensions de toute personne humaine : le corps physique, le corps mental et le corps spirituel. Vaut quand même mieux rêver en couleurs, que de ne plus rêver du tout. DES TAS DE TRUCS DE SANTÉ NATURELLE, DE NOS GRANDS-PARENTS Dès ma petite enfance, j’ai goûté à la médecine traditionnelle en de rares occasions. La plupart du temps, les bébés préféraient venir au monde, à cette époque-là, à la maison. L’événement, peu banal mais tout de même ordinaire, de ma naissance, s’est passé en milieu hospitalier. Au moment où le médecin m'a donné une tape sur les fesses, j'ai ressenti du chagrin et de la colère contre les professionnels de la santé et les établissements de santé. Ah...ah...! Quels grands rêves et buts à atteindre tous ensemble, autant les professionnels de la santé que les administrateurs, le gouvernement, l'état; mais surtout, les patients et ou les bénéficiaires des services et des soins de santé. Ces derniers devraient prendre les premières places, dans toutes les instances médicales, administratives et judiciaires. Des soins de santé qui tiendraient compte, des trois dimensions de l'être humain: le corps physique, le corps mental et le corps spirituel. Sinon, on se retrouve coincé comme une vieille bagnole, démontée et réparée en pièces détachées. C'est dommage: mais cela est vrai à mon humble avis de simple citoyenne, autant pour la médecine traditionnelle que pour la médecine douce et naturelle. Et, je me permets d'ajouter pour toutes les bureaucraties et organisations mis sur pied, pour soutenir et aider les personnes, aussi devenus des citoyens. Cela durera tant et aussi longtemps que l'on ne se regroupera pas en équipes multidisciplinaires, comprenant toutes les médecines globales des personnes humaines. Je considère les deux options de médecines traditionnelles et de médecines douces et naturelles, sont aussi importantes l’une que l’autre. Cet avis ne vient quand même pas d'une commission quelconque ni d'un rapport d'étude approfondie. C'est tout simplement une opinion personnelle, ouvertes aux changements à chaque jour que j'ouvre les yeux. Les trucs de santé au naturel de nos anciens; y compris surtout les trucs dans le domaine de la santé à trois dimensions; quelles découvertes de toute une vie. Tout au long de ma vie d’enfant, d’adolescente et de jeune adulte, j’ai surtout connu la médecine traditionnelle en de rares occasions. Par contre, sans trop savoir pourquoi, il y avait toujours sur mon chemin, un vieux-sage ou une bonne femme, pour m’enseigner des trucs de santé au naturel. Quand j’arrivais à la maison en racontant mes découvertes, personne ne me croyait. Au fil des années, certaines personnes ont quand même eu l’occasion d’essayer quelques bons trucs donnés, ici et là, pour soulager la misère humaine. N’étant absolument pas dans le domaine de la médecine traditionnelle ni la médecine douce et naturelle, je ne risquais pas de me retrouver dans des dédales de procédures judiciaires, comme tant d'autres. Y faut quand même être prudent en ce domaine. Ce qui est bon pour moi, ne l'est pas nécessairement pour les autres, et vice-versa. Il y a des inconvénients aux chemins que j’ai empruntés, mais il y a aussi des tas d’avantages. C’est une grande loi de l’univers : rien n’est toujours entièrement blanc, ni complètement noir. À compter de l’année 1981, ne pouvant absolument pas me payer des soins de santé en médecines douces, j’ai suivi fidèlement le chemin de la médecine traditionnelle. Sauf lors de très rares exceptions. Le système public de santé établi au Québec, ne devrait jamais disparaître. Par contre, il faudra un jour ou l’autre, que le domaine de la santé soit plus entier; c’est-à-dire, combiner tous les côtés de la dimension humaine des citoyens. Cela pourrait se produire avec la bonne volonté de toutes les parties concernées, y compris, celles des bénéficiaires des soins et services de santé. Publics ou privés, l’important serait à mon avis, que tous puissent obtenir des services et des soins de santé; autant les personnes vivant en dessous du seuil de la pauvreté financière, que celles vivant dans la classe plus riche de la société. J'ignore en ce jour si ce ne serait pas plus profitable pour toutes les parties, de payer un dollar ou deux, pour une consultation médicale. Comme plusieurs, je médite sur le sujet. Ne serait-ce que pour ne pas perdre, ce système de santé public. Ce débat important est l'affaire des grandes personnes nommées au gouvernement et qui détiennent le pouvoir entre leurs mains; sous le regard de la société qui les as élus, évidemment. Depuis ce jour, je n’ai pas investie approximativement plus de $200. durant toute mon existence, pour acheter des produits naturels de santé. La raison étant celles de bien d'autres personnes: je vis depuis longtemps en dessous du seuil de la pauvreté financière. Avant de mettre en pratiques ces trucs, soyez vigilants et prenez vos responsabilités. Tout en discutant de vos décisions avec vos professionnels de la santé et pharmaciens, si vous utilisez d'autres soins ou services de santé. Des trucs: quelques bouteilles de produits naturels, achetées en 1990 et appelées : La griffe du diable; deux paquets de plantes naturelles appelées : Élixir Suédois; quelques boites de sel d’Epson ajouté à l’eau de mon bain; des paquets de graines de lin; de l’onguent de zinc pour les petits bobos de rougeurs sur les épaules et les bras; une bouteille d’huile à charbon, soit celles que l'on utilise pour allumer des lampes à l'huile. Cela dans le but de venir en aide, à deux personnes aux prises avec des problèmes d'insomnies. Il suffisait de verser seulement deux gouttes de ce produit, dans le nombril... pour qu’elles s’endorment comme des petits bébés. Ce dernier truc remonte à ma mémoire, mais il s’est produit seulement dans l’année 1974. Ce bref discours de simple citoyenne qui écrit sans censure mais prudemment, sur ces sujets sociaux; me permet de gribouiller sérieusement mais avec humour, cette chronique intitulée : LES TRUCS DE NOS GRANDS-PARENTS ET DE NOS ANCIENS. Au fur et à mesure que je me souviendrai de certains trucs de santé au naturel, ce sera un plaisir de vous les partager. En espérant que les commentaires génials des lecteurs et lectrices s’ajouteront pour enrichir cette première chronique, un brin anémique pour l’instant. Patricia Turcotte © Le 04 février 2009 UN BRIN DE SAGESSE ET DE PRUDENCE Trucs de nos grands-pères, de nos grands-mères, de nos ancêtres, d’un médecin ouvert d’esprit, un professionnel de la médecine douce et naturelle, tel un naturopathe, un homéopathe, un acupuncteur, d’une voisine qui écoutait le Docteur Albert à la radio, et cetera, et cetera. Cette chronique s’intitule : Les trucs de santé naturelle, de nos grands-parents. Pleins de trucs dans le domaine de la santé physique, morale ou spirituelle; mais aussi, des découvertes faciles et à peu de frais, dans le domaine des vêtements, des bottes d’hiver, des souliers, des sacs à mains, et cetera, et cetera. TRUCS DES LECTEURS J’invite les lecteurs à donner leurs trucs, à travers les commentaires. Vos découvertes agrémentées d’un mini-partage seront encore plus intéressantes, à mon avis. On ne connaît jamais l’ampleur et la portée, que peut avoir le fait de donner un bon truc, à une personne ou à des étrangers. Autant pour soulager les petits bobos qui ne trouvent pas de solutions, que pour découvrir des solutions nouvelles à des problèmes moraux, ou encore, à une difficulté de nature spirituelle. Évidemment, la partisanerie à caractère religieuse sera refusée, dès que j’en prendrai connaissance. Le but n’étant vraiment pas de discuter de religions, mais de partager des trucs à la portée de la main. UN BALUCHON À PARTAGER De mon côté, je ne possède aucune formation ni diplômes, dans le domaine de la médecine traditionnelle ou de la médecine douce et naturelle; et encore moins dans le domaine du droit, de la justice. Pour ces raisons, je ne donnerai pas de conseils à caractères médicaux ou juridiques. Comme chaque personne humaine, je possède un bagage de connaissances et d’expériences personnelles, qui peuvent aider une autre personne, et vice-versa. Les trucs que j’ai expérimentés ne sont pas racontés dans le but de vous détourner de votre médication actuelle, surtout pas. Je suis une simple citoyenne bien ordinaire qui paie ses taxes et ses impôts, comme tout le monde. Surtout que l’écriture me passionne. Évidemment, si je mentionne un truc qui a pu me soulager d’un bobo résistant à tous les remèdes prescrits, ce n’est que pour partager et non imposer. En cas de doute, s’abstenir et s’en remettre à son professionnel de la santé ou à un bon pharmacien. VA LÀ, OÙ TE PORTE TON CŒUR Jamais oh grand jamais, je ne dirais à qui que ce soit, de laisser tomber ses remèdes prescrits par un professionnel de la santé. Je fais partie des gens ordinaires, qui ne peuvent faire autrement que d'adhérer fidèlement, à la médecine traditionnelle. Cela n'empêche pas une personne de visiter et de rêver à des lieux et sentiers nouveaux. Par exemple, combiner la santé ordinaire à celle des médecines alternatives. Quant aux rares expériences pour aller voir ailleurs, elle ne furent que d’un bref instant. À peu près comme une amoureuse visite un amant, un soir de printemps. Ayant déjà survécu à une longue période de douleurs physiques et d’épuisement professionnel, des faux docteurs de la santé, de la loi et de la foi, m’ont vite remise sur les droits sentiers traditionnels. L’idéal à mon humble avis, serait que tous aient accès à une médecine globale. Des soins de santé qui tiendraient compte des trois dimensions de toute personne humaine : le corps physique, le corps mental et le corps spirituel. Quant à mon avis sur ce sujet, je considère les deux options de médecines traditionnelles et naturelles; aussi importantes l’une que l’autre. À partir de maintenant, j’enlève mes gants blancs. Et je partage mes trucs ou ceux reçus par d’autres personnes sérieuses. Tous ensemble, on va s’enrichir et s’amuser en même temps. Cela n’empêche pas les citoyens de découvrir des solutions de grands-parents et de vieux sages, qui fonctionnent parfois à merveille. En cas de doute, il est nécessaire de se référer à son pharmacien, à une personne de loi ou de religion, ou à un professionnel de la santé. S’ENTRAIDER EN S’AMUSANT UN BRIN, POURQUOI PAS ? Il est amusant et enrichissant d’échanger des trucs utilisés par nos grands-parents et nos vieux et vieilles sages. Bien souvent, ils détenaient de grandes vérités et des moyens efficaces pour se débarrasser d’un problème, d’une façon naturelle et économique. Je radote encore dans cette chronique, que j'utilise le genre masculin, qui comprend toujours le genre féminin. Merci de votre compréhension. Au plaisir de raconter quelques expériences personnelles, qui se sont avérées très satisfaisantes. J’ai aussi bien hâte de découvrir vos trucs et vos recettes, quasis magiques. Patricia Turcotte © Le 03 février 2009 TRUCS NATURELS PAR CI, TRUCS EN DOUCEUR PAR LÀ, ET PATATI ET PATATA Des anti-inflammatoires, j’en ai consommée pendant plus de vingt ans, pour soulager l'inflammation et la douleur. Évidemment, ceux-ci ont produit un apaisement de l’inflammation et de la douleur; mais un épisode d’hémorroïdes s’est pointé le bout du nez, une seule fois fort heureusement. Rien à faire ! La souffrance était importante, même en appliquant à la lettre et méticuleusement, tous les conseils et les remèdes prescrits par le professionnel de la santé. LA CONSTIPATION ET LES HÉMORROÏDES SE SONT ENVOLÉS Une bonne camarade me conseille à cette époque, un truc venant du Docteur Albert. Celui-ci travaillait à un poste de radio de Québec. Elle m’a donc fait part des judicieux conseils du Docteur Albert, au sujet de la constipation et des hémorroïdes. Ayoye que ça faisait mal ! Le truc du Docteur de la radio consistait à prendre de la graine de lin. De la graine de lin, me dis-je incrédule ! Dans l'eau bouillante, verser une bonne cuillerée à table de graines de lin. Laisser reposer. Prendre trois fois par jour, pendant la première semaine. Diminuer à deux fois par jour, par la suite. Croyez-moi qu'à la fin de la semaine, tous ces problèmes s'étaient envolés comme par enchantement. Je n’ai plus jamais ressentie de période d’hémorroide, fort heureusement. Rarement, il survient un minime problème de constipation. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Immédiatement, je prends une potion magique, telle que décrit plus haut. Quant j’écris le mot « magique », c’est pas au sens de faire de la magie, là ! Vaut quand même mieux être prudente, avec les termes médicaux, vu que je n’y connais pas grand-chose. APRÈS LA GRAINE DE LIN, LE NECTAR DE PRUNEAU ET LES FIBRES....POUAH...! J’ai découvert aussi que le nectar de pruneaux est extraordinaire. C’est bien de savourer un plat de céréales remplis de fibres; sauf que cela devient vite monotone. Alors, le nectar de pruneau fait aussi bien l’affaire. Eurk....! Ce n'est pas ce qu'il y a de plus délicieux au goût, mais ce fut formidable comme effet; autant pour moi que pour d'autres personnes sur mon chemin. J’alterne avec les deux. J'utilise ces trucs simples, dès qu’un symptôme se pointe le bout du nez, j’utilise tous ces bons trucs. D'autant plus qu’en pleine période de la ménopause, bien des professionnels de la santé conseillent la graine de lin, et cetera, et cetera. PAS ENCORE DES HISTOIRES DE « TAMALOUS ? » Depuis toutes ces années, cinq personnes ont essayés mes trucs; et cela a fonctionné à merveille. Ce qui est bon pour moi ne veut pas dire, que ce sera quand même bon pour tous. Peu de temps après, ils m’ont remerciés. Ensuite, ces gens me racontaient leurs histoires de bobos; semblables mais différentes des miens. La graine de lin se vend à bas prix, dans toutes les bonnes épiceries ou magasins de produits naturels. On s’en vas-tu à une partie de bingo, avec ça ! L’INFLAMMATION DES CÔTES À l'automne 2005, j’ai été avisé sérieusement de cesser de consommer les anti-inflammatoires. Non pas que ces remèdes ne sont pas efficaces; loin de là. Pendant de nombreuses années, ils ont apportés bien du soulagement quand même. Vu que je ressentais des symptômes semblables à ceux d’une angine de poitrine ou d’un infarctus, j’ai cessé immédiatement les anti-inflammatoires chimiques; par la suite, tout est revenu à la normale. Il a bien fallu que je découvre de nouveaux trucs plus naturels, au risque de les payer de ma poche. LA GRIFFE DU DIABLE AVEC ÇA ? Le seul anti-inflammatoire que je peux prendre, en de très rares occasions heureusement, et seulement si je ressens une importante douleur inflammatoire des côtes : des plantes naturelles appelées élexir suédois. Une seule gorgée de ce liquide équivalant à un once, et hop-là; toutes les douleurs insoutenables dans la région des côtes, disparaissent rapidement. Quant on a déjà enduré pendant plus de vingt minutes, des douleurs atroces aux côtes; on se tourne vers une autre solution plus efficace. Hélas, je n’ai pas les moyens financiers d’en acheter souvent, mais je garde espoir en l’avenir. Advenant que les douleurs demeurent, je peux prendre jusqu’à trois gorgées d’un once de la préparation de l’élixir suédois ( ou élexir suédois, à vérifier bientôt ) et pas davantage. Advenant que je ne serais pas soulagée après trois portions, je me dirigerais tout droit vers un centre hospitalier, et en ambulance. Heureusement, ces problèmes inflammatoires aux côtes, surviennent très rarement. Parce que je dois alors, cesser toute médication prescrite, pendant une journée. On ne joue pas avec ces choses-là. La sagesse et la prudence est de s’en remettre à un bon naturopathe ou homéopathe. LA COSTOCONDRITE, ÇA FAIT MAL Une grande amie a été hospitalisée pour un problème de costocondrite; depuis ce jour-là, elle a cessé de porter des jugements sur mes problèmes à ce niveau-là. Tout dépendant du degré d'intensité de douleurs, je vous assure que cela n’est pas très confortable. Sous la recommandation d'un excellent naturopathe, homéopathe et chercheur scientifique à l’époque, j’ai découvert deux anti-inflammatoires naturels: soit la griffe du diable et l’élexir suédois. Pendant des années, je n’ai pu me payer à peu près aucun produit naturel; mis à part un nettoyage au complet vers 1991. SUR LE DROIT CHEMIN ET CELA PRESSE TI-FILLE Un professionnel de l’esprit a traité de charlatan et de sciences occultes, ces choses-là. Un professionnel de l’âme a pratiqué sur moi, mon appartement et mon chat de l’époque, quelques prières et séances extraordinaires, pour chasser les démons, et cetera, et cetera. Ce n’est que depuis l’année 2001 environ, que je dois me tourner occasionnellement seulement, vers ces solutions naturelles. Heureusement, il est très rare que je dois en prendre. Tous les bons naturopathes et homéopathes conseillent ces produits. Faites les expériences que vous jugerez bonnes pour votre santé. Mais n’hésitez pas à en discuter avec votre pharmacien et votre médecin. Ensuite, arrangez-vous avez vos histoires. Soyez votre premier médecin, suivi et conseillé par votre médecin de famille; si vous avez la chance d’en avoir un. Patricia Turcotte © Le 03 février 2009 INSOMNIE Un Vieux-Sage herboriste du temps de ma jeunesse, disait que pour vaincre l'insomnie, il suffit de déposer dans le nombril et avant son sommeil de la nuit, 2 gouttes d'huile à charbon dans le nombril. C'est l'huile que l'on prend pour les anciennes petites lampes à l'huile. Je l'ai essayé moi-même et depuis ce temps, c'est finit les pilules pour dormir. UNE POMMADE DE ZINC Il y a quelques années déjà, une camarade était désespérée de vivre, 24 heures sur 24, avec des feux sauvages à longueur de journée, et avec des feux d’amour ajoutés à sa petite croix. Scientifiquement, ces bobos se somment : l’herpès buccal et génital. Vu qu’elle avait l’occasion d’être sur le marché du travail, elle possédait toutes les assurances privées, pour payer des tas de remèdes traditionnels et naturels, des trucs, de crèmes par ci, des onguents par là, et patati et patata, et cetera, et cetera. Et souvent, elle défrayait de sa poche, des montant d’argent très élevés, pour consulter pleins de professionnels de toutes sortes.. Rien n’arrivait à soulager ses démons. Jusqu’au jour où, .elle découvre un super bon truc, en discutant une vieille sage : l’onguent ou pâte de zinc. Ce produit se vend dans toutes les pharmacies. Ses problèmes de démangeaisons insupportables s’envolaient comme par magie. Peut-être pas en totalité, mais en grande partie. Bien sûr, cette femme serait toujours porteuse du virus. À vrai dire, cette femme avait découvert un truc facile et à bas prix, pour son problème de santé. Elle ne ressentait à peu près plus aucune démangeaisons, ni sur la bouche ni sur les organes génitaux. Rares sont les personnes qui n’ont pas vécues un feux sauvage sur le coin des lèvres, ou encore, un feux d’amour sur les organes génitaux. Ayoye ! Autant être prudent quand même. Vaut mieux prendre ses précautions, avant de donner nos bisous; peu importe à qui, où et comment ? Autant en faire bénéficier les lecteurs, de ce super bon truc-là. Lorsque j’y pense et que le temps est propice, je le révèle aux professionnels de la santé. Ceux-ci sont épatés des résultats, si bien qu’ils me remercient lorsque je les revoient. L’onguent de zinc fera toujours partie de ma pharmacie. Quand je ressens une rougeur sur un bras, sur l’épaule, j’applique aussitôt la pommade, onguent de zinc ou pâte de zinc. Si un bouton de l’adolescence décide de sortir, même trente ans plus tard; j’applique cette pommade d'onguent de zinc. Je partage ci-dessous un proverbe, pour toutes les personnes vivant en dessous du seuil de la pauvreté, et qui ne peuvent faire autrement que de suivre les chemins de la médecine traditionnelle. Pour ma part, sans la médecine traditionnelle, je serais depuis longtemps 5 pieds sous terre. La raison étant que lorsqu’une personne doit se faire opérer pour recevoir une chirurgie de la hanche, ce n’est pas le temps d’aller consulter un homéopathe ou autre professionnel de la médecine douce. Il faut quand même se servir de son bon jugement en étant réaliste en ces domaines si importants. De plus, il y a des personnes dans les pays plus pauvres en tout, que le Québec, qui n’ont même pas accès aux services et aux soins de santé traditionnels et naturels, dont ils ont besoin. Si bien qu’ils se nourrissent et se soignent, en parcourant les ordures dans les dépotoirs. Le proverbe : Confie-toi à l'Éternel de tout ton cœur et de toutes tes forces. Et, ne t'appuie pas sur ta propre sagesse. Reconnait-le dans toutes tes voies; il aplanira tes sentiers. Ne sois pas sage à tes propres yeux. Crains l'Éternel et détourne-toi du mal. Alors, ce sera la santé pour tes muscles, et un rafraichissement pour tes os. ( Proverbe 3: 5-7) Sans révéler ma source, je confie sur ce site un secret d’état : un jour, un professionnel de la santé se lève debout dans son cabinet médical. Il me regarde droit dans les yeux comme un hypnotiseur, et me dit sérieusement mais avec un brin d'humour: " Patricia, soit assez intelligente pour te tourner vers les remèdes naturels, quand tu le pourras. Par exemple, prends des produits contre l’inflammation, les plus naturels que tu pourras trouver. Des produits naturels aussi, pour soulager ces tas de douleurs chroniques aux dos, aux muscles et aux os. Patricia, les douleurs aux muscles sont souvent des peurs enfouies dans le fond de ton être. Tu as assez de force de caractère, de courage et d'audace pour te délivrer de cette possibilité de diagnostic : la fibromyalgie. Par contre, je te fais confiance que tu ne révèleras jamais mon identité sur ce sujet ". Patricia Turcotte © Le 04 février 2009

Libellés :

3 commentaires:

Anonymous andré a dit...

oui il y a une solution ,de la lumiere au bout du tunel !+ info .
témoigange non rénuméré
La dame de la gatineau elle était chronique fibromysalgie =depuis 18 ans ,elle a eu de tres bon résultat .
en 1 mois ,produit garantie a 100 % pour 2 mois ,andré 819=822 2192

http://www.sansdouleurs-painfree.com francais info
voici la traduction ce que le produit contient ,Faits Supplémentaires
Le Service de la Grandeur 2 tbsp (1 once fl) (30 millilitres)
La portion par Récipient 32
Quantité par Service

%Daily Value*
Calories 11 0 %
Calories de la Graisse 0 0 %
Graisse Totale <1 mg 0 %
Cholestérol 0 g 0 %
Sodium.76 mgs 0 %
Hydrate de carbone Total 2.84 g 1 %
Fibre Alimentaire.32 g 0 %
Sucres 2 g 0 %
Protéine 88 mgs 0 %
Vitamine C 2.5 mgs 4 %
Calcium 5.6 mgs 0 %
Fer.1 mgs 1 %
Mélange de propriétaire (Nopalea) 907.15 g totaux †

L'eau a (pénétré), le concentré d'Opuntia (nopal le concentré), le Nectar d'Agave, l'extrait de Graine Aux raisins (vitis vinifera), l'extrait de Framboise (rubus idaeus), l'extrait de Fraises (fragaria chiloensis), l'extrait de Canneberge (vaccinium macrocarpon), l'extrait de Pomme (malus omestica), l'extrait d'Abricot (prunus armeniaca), l'extrait de Mangue (mangifera indica) le fruit, le concentré Orange (l'agrume aurantium) le jus, le concentré de Papaye (carica le fruit de papaye avec papain), le concentré de Tomate (lycopersicon esculentum) le fruit, le concentré de Kiwi (actinidia chinensis), la Goyave (psidium guajava la poudre), le concentré Jaune citron (l'agrume lionum le jus), le concentré d'Opuntia (nopal le concentré) la poudre, le concentré de Pêche (prunus persica) le jus, l'extrait de Grenade (punica granatum avec l'acide ellagic et punocaligans), l'extrait de Thé Vert (le camélia sinensis), la Betterave (le béta vulgaris) le jus, le concentré d'Airelle (vaccinium myrtillus), l'extrait de cerise d'Acerola (malphigia glabra), Amylase, Cellulase, Hemicellulase, Proteases [bromelain de l'ananas (ananas comosus) et papain (carica la papaye) de la papaye, lipase, phytase], l'extrait de Stevia (stevia rebaudiana) la feuille, la gomme de Guar, Maltodextrin, le goût Naturel, la poudre Rouge cerise, la gomme de Xanthum.
________________________________________

anglais info =http://www.sonoranbloom.com/
http://www.nopalea-superfruit.com/2009/09/the-ancient-medicinal-benefits-explained/

1 février 2010 à 15:44  
Blogger Patricia Turcotte a dit...

Merci André de votre commentaire qui pourra sûrement venir en aide à des gens.

Patricia Turcotte

2 février 2010 à 07:39  
Blogger calistabolar a dit...

Comme tout ceci est si bien dit ! Rien à ajouter, j'abonde à 100%

5 décembre 2011 à 08:28  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil