LES ÉCRITURES DE PATRICIA TURCOTTE

Des articles sur des sujets sociaux et vie citoyenne-politique, ainsi que des romances d'intérêts publiques. Bienvenue sur mon blog, Patricia Turcotte

Ma photo
Nom :
Lieu : Saint Georges, Québec, Canada

Un Vieux-Sage m'a dit:" Patricia, cherche bien dans le plus profond de ton être, ce que tu aimerais accomplir à compter de ce jour, et ce, autant dans la pauvreté financière, dans la maladie et la solitude, que dans la prospérité, la santé, ou la célébrité." Sans hésiter je lui réponds: Écrire. Ce sage me réfère alors au dicton populaire: Plus tu attends d'avoir l'air d'un ange pour agir et plus tu risques d'avoir l'air bête. Bienvenue sur ce blog ! Patricia Turcotte

vendredi 23 janvier 2009

QUAND TON BALUCHON SEMBLE VIDE

Personne n’est à l’abri de ressentir un immense vide, à l’intérieur de son cœur. Dans ces moments de tristesse, de solitude, d'égarement et de découragement, les vrais amis (es) sont tout à coup très occupés, souvent absents et plutôt rares. Si je peux te réconforter un peu, voici une parole prononcée par un vieux sage, vers la fin de sa vie : « C’est quant toutes les choses sont au pire, que l’Homme est à son meilleur ». Tu as sûrement des rêves, des désirs secrets, des buts inachevés ou des tas de beaux projets qui sommeillent au plus profond de toi ? Plus tu regarderas dans ton baluchon qui semble vide, et malheureusement, plus tu auras l'impression que la noirceur habite dans ton jardin intérieur. Pourtant, ton cœur ou ton jardin intérieur secret n’est jamais vide, tu sais ! Ce vide ressemble à un mirage, à un mauvais rêve ou à une simple illusion. À mon avis personnel, ce phénomène me donne le sentiment que notre source intérieure est tout à coup, déconnectée de son côté positif, réaliste mais joyeux et constructif. Il est important de prendre conscience alors, que la mince ligne ou le voile qui semble te séparer de ta source intérieure, essaie de t'indiquer que tu n'est jamais seul (e) au monde. Et surtout, que tu n'as jamais été seul (e). As-tu déjà vu un enfant naître seul, sans le secours d’une maman ? Le plus minuscule insecte vient au monde en présence d’un autre insecte: sa maman. Il est prioritaire d'accepter ta condition de vie présente. Alors, les choses désagréables de ton quotidien s'envoleront par eux-mêmes, sans forcer et tout naturellement, tu verras. Il serait agréable de faire un petit exercice, ne serait-ce que pendant une journée: veuille alors à transformer ta manière d'aborder les gens autour de toi, ou de voir avec des yeux nouveaux, les évènements de ce jour; comme de ta vie passé et présente. Ça marche car j'essaie de le pratiquer un jour à la fois. Il y aura des remous dans ton entourage Il suffit de poursuivre un jour à la fois, ton grand ménage intérieur, en te débarrassant en douceur et dans l'harmonie si possible, de tes vieilles croyances d'autrefois, qui ne te conviennent plus du tout. Bien sûr, il y aura quelques remous dans ton entourage. Quant on éveille les yeux de son cœur d'enfant, cela ne passe jamais inaperçu; du moins aux yeux des grands (es) connaisseurs (es), ou aux yeux des adversaires et des ignorants (es). Ces importants changements intérieurs et extérieurs ne se font pas, par un tour de magie. Bien souvent, il faut humblement demander l'aide d'en-haut. Expression que j'utilise personnellement, et pour éviter aussi, tous propos à caractères de partisaneries. D'autres personnes utilisent les phrases populaires, telles: change de lunettes ou tourne ta cassette, et cetera, et cetera. Garder cela simple Tu désires sûrement modifier ta vie quotidienne. Garde cela simple ! À cet instant même, le renouveau, la renaissance, la résurrection, la vie nouvelle sont déjà à ta portée. Rien n’est éternel en ce bas monde, comme rien de grand ne n’accomplit dans la facilité et dans l’oisiveté. Patience, courage et humilité Tu es une personne humaine tout à fait libre, dès le jour de ta naissance. Évidemment, rien ne s'accomplit en un tour de main, et encore moins, dans la même journée. Ces profondes et sincères démarches personnelles exigent un brin de patience, un once de courage hors du commun et une tonne d'humilité. Chaque journée où tu ouvriras les yeux, te sembleras plus intéressante; et ce, dès l'instant où tu choisis de partir à la conquête de ta liberté et de ta source intérieure. Ce n’est pas moi qui a fait la découverte de ces belles découvertes, que fais mienne pour aujourd'hui. Toutes les grandes religions et les plus éminents philosophes enseignent ces paroles de sagesse, essentielles à la vie intérieure des êtres humains. Le souffle de vie Peu importe les termes ou les mots que l'on donne à ces trésors. À mes yeux, le plus important est le lien de fraternité qui relie ensemble, toutes les personnes humaines de la terre. Le terme que j'utilise le plus, m'avait été enseigné par un sage: le souffle de vie. Même les personnes athées croient en quelque chose, ne serais-ce qu’en un mode de vie, à un personnage célèbre, à un ami intime, en eux-mêmes ou en la vie. Le prix de la liberté C'est quant ton baluchon est en apparence vide, que le temps de le laisser remplir, et de le partager jour après jour, est arrivé. Ne laisse personne décider comment tu dois penser, parler, écrire, vivre, aimer et être aimer. Tu es l’unique personne possédant la clé de ce merveilleux territoire intime, et personne ne peut te l'enlever. Je ne commencerai pas à faire un sermon; mais plus je deviens libre, par exemple, et moins je ressens l'impression de l'être. Tout dépends de ce que l'on choisit d'en faire, de cette grande liberté ! La véritable liberté peut se vivre sainement, autant dans la pauvreté financière, la maladie et la solitude, que dans la richesse, la santé et la célébrité. Patricia Turcotte © Le 23 janvier 2009

Libellés :

2 commentaires:

Anonymous Philippe a dit...

Suite à votre appel à témoignage sur le blog d'Issopha, je me permet de vous écrire ce commentaire.
Il y a presque vingt ans, en roumanie, dans les ruines du bloc de l'est, des enfants, abandonnés, vivaient dans les égouts. Sniffer de la colle leur faisait oublier la faim. Un homme de 23ans environ, est allé à leur rencontre. Sa profession: clown de son état. En les faisant rire et en leur enseignant le cirque, il a redonné un sens à leur vie.
http://portal.unesco.org/education/fr/ev.php-URL_ID=9648&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html
http://parada.france.free.fr/
Alors c'est vrai, ce n'est pas Jésus. Mais je me suis dit que Jésus, de son vivant n'aurait pas fait mieux, et devant une telle grandeur, en ayant son age, je me sens misérable. Tout cela pour dire que cela n'as pas d'importance de savoir si Jésus ou Dieu existent mais qu'il faut d'avantage attacher de l'importance au message.
Je pourrait également vous raconter comment j'ai rencontrer le diable en personne , mais cela serait déjà plus banal...
Bonne année 2009 et plein de bisous!
Philippe.

26 janvier 2009 à 03:23  
Blogger Patricia Turcotte a dit...

Philippe,
Votre message est rempli de foi et d'espérance. Il donne le goût d'aller de l'avant, tel que l'on est et avec ce que l'on a dans notre baluchon. De toute façon, quand notre baluchon est plein à craquer, il faut bien le vider pour le partager aux autres. Baluchon vide, baluchon plein, tous ont des messages à partager aux autres. Malheureusement, bien de ces personnes n'ont pas accès à l'inter-net. Peut-être que des gens généreux les inviteront à lirent les messages pleins d'espoir, comme le vôtre Philippe.

J'espère avoir encore l'occasion de te lire, ami Philippe.

Patricia Turcotte

26 janvier 2009 à 12:15  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil